Thème transversal

Intégration des personnes en situations de handicap dans le marché du travail

Environ 15 % de la population mondiale – soit une personne sur sept – est en situations de handicap. Il est maintenant largement considéré que ces personnes sont des citoyens jouissant de droits, au lieu d’être perçues comme des assistés sociaux relevant de la charité. Inclure les personnes en situations de handicap dans le marché du travail participe au changement de paradigme sur le handicap, changement qui s’est opéré depuis l’avènement de la Convention relative aux droits des personnes handicapées en 2006. Les personnes handicapées peuvent exercer presque tous les emplois, et, dans un environnement propice, la plupart d’entre elles peuvent être productives. L’exclusion du marché du travail des personnes handicapées a un coût pour les économies nationales (jusqu’à 7 pour cent du PIB dans certains pays) alors que l’accès à l’emploi permet de briser le cercle vicieux qu’entretiennent handicap et pauvreté. Il y a donc urgence à ce que la discrimination à l’emploi dont les personnes handicapées font l’objet cesse et que leur taux de chômage ne soit plus quasiment deux fois plus élevé que celui du reste de la population.

Parties prenantes

Le triptyque « employeur, collectif de travail et salarié concerné » est au coeur du changement de paradigme poursuivi par le développement d’un marché du travail inclusif.   Il va s’appuyer sur les autorités publiques et les acteurs de l’emploi et de la formation, en complémentarité avec les acteurs de l’éducation de base et professionnelle.

Beneficiaries

Les répercussions positives de l’inclusion des personnes handicapées dans le marché de l’emploi sont multiples. Si l’on se place du côté de l’entreprise, l’inclusion va permettre :

  • d’ouvrir l’entreprise à la diversité, de réfléchir à l’organisation du travail, de revoir les processus d’exécution pour les rendre accessible à un plus grand nombre de personnes, quelle que soit leur situation
  • de faciliter les reconversions professionnelles internes et de garder un personnel compétent en évitant un turn-over important
  • de renforcer l’engagement sociétal de l’entreprise
  • d’améliorer la cohésion d’équipe
  • d’aller vers un management plus individualisé

Du côté de la personne, l’accès à l’emploi permet la socialisation, la participation, l’autonomisation, et le pouvoir d’agir au sein de la société.

La clef de la réussite

Lorsqu’il y a un arrimage adéquat entre les besoins de l’entreprise et les compétences de la personne, leur motivation au travail et leur humanité peuvent bien souvent être inspirantes pour l’ensemble du personnel. Ce n’est pas seulement la personne handicapée qui y gagne, mais toute l’entreprise qui en tire profit.   En adoptant un management de la singularité, c’est à dire en se souciant davantage de l’individualité de ses salariés pour mieux les faire travailler ensemble, l’entreprise acquiert de nouvelles compétences et une force de travail accrue.

Glossaire

Aucun résultat

Recherche en cours

Résultats:

La recherche ne donne aucun résultat.