Étude de cas

Le programme de stages de la Moehnesee-Schule

Service
de l'emploi:
Stages
Orientation
Préparation
Adéquation
Orientation
Préparation
Adéquation
Prestataires

La Moehnesee-Schule est un établissement d’enseignement secondaire accueillant quelque 450 élèves dans une région rurale d’Allemagne. Cet établissement organise un certain nombre de stages en entreprise (« Praxisphasen ») pour tous ses élèves, dont bon nombre dans le cadre d‘un partenariat avec l’Unternehmerforum Moehnesee, un réseau d’entreprises locales qui proposent différents types de stages aux élèves de cet établissement ainsi qu’à ceux d’autres établissements scolaires de la région.

Groupes cibles

Les élèves de l’établissement scolaire de Moehnesee suivent plusieurs stages de la cinquième année (CM2) à la dixième année (seconde) de leur scolarité. Certains stages sont obligatoires, d’autres facultatifs. Chaque stage se définit par un lieu, un moment et un objectif.

Objectifs

Familiarisation avec le monde du travail

Les stages précoces en entreprise en cinquième, sixième ou septième année sont destinés aux jeunes élèves âgés de 10 à 13 ans pour leur permettre de se faire une première idée du monde du travail. Ils suivent une connaissance ou un jeune apprenti pendant toute une journée (ou demi-journée) de travail (observation en situation de travail).

Accent mis sur les secteurs d’avenir potentiels

En huitième année, les élèves explorent les domaines professionnels1. Après avoir réalisé une « analyse de potentiel » (un autre outil normalisé d’orientation professionnelle), les élèves présélectionnent trois des 16 domaines professionnels existants. Ils passent un jour par domaine dans une entreprise correspondant à chaque domaine. L’objectif de cette « exploration des domaines professionnels » est de limiter le nombre de domaines prioritaires pour que les élèves puissent continuer à mener leur enquête sur leurs futurs métiers possibles après avoir examiné toutes les options disponibles.

Tester les métiers et entreprises

Les stages en neuvième et dixième années durent entre deux et trois semaines. À ce stade, les stagiaires se trouvent de plus en plus intégrés aux processus de travail quotidiens et sont supervisés par l’entreprise. Les élèves acquièrent ainsi une expérience professionnelle, testent des possibilités de métier, développent des

Une porte d’entrée sur le monde du travail

Les stages sont des tremplins vers l‘apprentissage et l’emploi. Les employeurs aiment recruter de l’intérieur ; les stages réussis ont de grandes chances de se transformer en postes fixes. Les employeurs accordent beaucoup d’importance aux attestations de stage.

´Les stages s’inscrivent en appui des trois fonctions des services de l’emploi : l’orientation, la préparation et la compatibilité. En tant que suite et combinés à d’autres outils d’orientation professionnelle (comme c’est le cas ici), ils remplissent entièrement ces trois fonctions.

Approche de l’intervention

Approche intégrée

Les stages en entreprise constituent un élément important et intégré du programme d‘orientation professionnelle globale de l’établissement (« Studien- und Berufsorientierung »). L’ensemble de stages en entreprise, associé aux autres éléments d’orientation professionnelle, vient s’ajouter à un processus d’orientation, de préparation et d‘adéquation plus long.

Approche collaborative

Établissements scolaires (direction, enseignants spécialisés dans l’orientation professionnelle et autres enseignants), élèves, parents et employeurs : tous soulignent l’importance des stages pour une transition réussie de l’école au monde du travail. Ils s’emploient de concert à offrir à tous les élèves des opportunités d’apprentissage en entreprise pertinentes. Les établissements scolaires collaborent également systématiquement avec les services publics pour l’emploi. Ces partenariats s’inscrivent dans une optique de long terme : la Moehnesee-Schule, profondément enracinée dans la région, est intégrée et s’intègre en continu dans la communauté locale.

Préparation et suivi

Les stages sont des outils d’apprentissage en entreprise. Pour un apprentissage et une orientation réussis, il est essentiel de préparer les élèves à chacun de leurs stages et d’évaluer avec eux leurs expériences en entreprise. L’orientation répond à une réflexion sur des informations. À chaque étape de leur processus d’orientation professionnelle, les enseignants aident les élèves à réfléchir, à apprendre et à en tirer des conclusions personnelles.

Responsabilité partagée

À mesure que les élèves prennent de l’âge et de l’expérience, ils sont de plus en plus considérés et traités comme des adultes. La liberté de choix s’accompagne de la responsabilité de la prise de décisions, et de l’obligation de rendre des comptes qui en découle. Pour transférer la responsabilité aux élèves, les enseignants, conseillers en emploi et parents se doivent d’être moins directifs et de se comporter davantage comme des facilitateurs ou des conseillers qui aident les élèves à fixer et atteindre leurs propres objectifs professionnels.

Activités

Cinquième, sixième et septième années

Les journées d’observation en situation de travail sont proposées au cours de la cinquième à la septième année d‘enseignement scolaire, avant que l’orientation professionnelle ne devienne obligatoire pour tous les élèves à partir de la huitième année. Les élèves accompagnent une connaissance ou un apprenti sur son lieu de travail pendant une journée d’école (une demi-journée de travail). Ils y observent les routines quotidiennes du poste en question, aident à certaines tâches et posent beaucoup de questions. L‘observation en situation de travail a un caractère volontaire, mais elle est si populaire auprès des élèves que presque tous participent et effectuent un stage différent par an. À ce stade et à cet âge, les élèves ont besoin de l’aide de leurs parents qui se servent de leurs réseaux personnels et professionnels pour trouver à leur fils ou fille une personne qu’il ou elle pourra observer et l’inscrire pour une journée. De retour à l’école, les élèves partagent leurs expériences d‘observation en situation de travail et leurs réflexions au cours d’une table ronde animée par le professeur.

Huitième année

L’« exploration des domaines professionnels » (« Berufsfelderkundung ») est obligatoire pour les élèves de huitième année : ces derniers explorent trois domaines professionnels différents afin de trouver ceux qui les intéressent le plus et qui correspondent le mieux à leurs points forts, mais également pour leur permettre de fixer des priorités (informées) en vue de leurs stages de plus longue durée en neuvième et dixième années. Les élèves (et non pas les professeurs ni les parents) choisissent trois domaines professionnels à creuser sur les 16 qui existent. Pour ce faire, ils doivent d’abord réaliser une « analyse de potentiel » en huitième année (qui est un autre élément d’orientation professionnelle obligatoire visant à aider les élèves à découvrir leurs points forts et préférences personnels) et parlent de leurs choix avec leur professeur d’orientation professionnelle. À ce stade, les élèves se mettent à la recherche d’entreprises des domaines concernés et postulent pour des places de stage impliquant de plus en plus d’autonomie. Dans la plupart des cas, les explorations de domaines professionnels se font en entreprise. Toutefois, elles peuvent aussi se faire dans des associations professionnelles, des chambres de commerce et d’artisanat ou des organismes de formation professionnelle.

Neuvième et dixième années

À ce niveau, les stages sont très ciblés. Les élèves sont conscients de leurs points forts et préférences personnels et ont une connaissance suffisante des exigences du monde de l’entreprise et des opportunités de travail et d’apprentissage offertes par les entreprises locales. Pendant deux à trois semaines, les stagiaires sont intégrés aux processus de travail quotidiens et bénéficient d’un suivi. Ils participent à plein temps pour apprendre les tâches et routines de leur lieu de stage et du secteur d’activité. Les élèvent valident ainsi les options de carrière qu’ils préfèrent en étant exposés à l’environnement de travail habituel, en développant des compétences et en nouant des contacts avec un futur employeur potentiel. De leur côté, les entreprises observent les performances des stagiaires, les assistent dans leur apprentissage et leur délivrent des attestations de stage.

Possibilité de stages supplémentaires

Certains élèves choisissent de prolonger leurs stages obligatoires d’une semaine ou deux ou décident volontairement d’effectuer des stages supplémentaires, en général pendant les vacances scolaires. La Moehnesee-Schule les y encourage. Les employeurs apprécient également les stages volontaires car ils révèlent une motivation intrinsèque et un esprit d’initiative de la part des élèves. La dernière année de leur scolarité obligatoire, ces derniers peuvent se voir proposer des stages de longue durée s’ils présentent un risque de décrochage scolaire ou d’échec aux examens finaux. Dans ce cas, leur semaine se décompose ainsi : ils passent trois jours à l’école (en se concentrant exclusivement sur les matières principales) et les deux jours restants en entreprise. Plus des deux tiers des élèves dans cette situation obtiennent leur diplôme de fin d’étude et signent un contrat d‘apprentissage.

Moyens supplémentaires d’explorer le monde du travail

Tous les stages en entreprise susmentionnés sont proposés en plus d’autres expériences permettant aux élèves de se confronter aux réalités du monde du travail. C’est ainsi, par exemple, que des visites guidées d’usine pour les classes, la visite d’anciens élèves venus témoigner de leur travail ou la participation à des salons de l’emploi constituent d’autres opportunités d’exploration.

Ressources

L’école offre certaines ressources, d’autres sont offertes par desw partenaires externes:

Ressources internes

  • Professeurs d’orientation professionnelle
  • L’école a été l’une des premières à avoir des professeurs spécialisés en orientation professionnel le et un centre d‘orientation professionnelle (créé en 2003). Deux professeurs d’orientation professionnelle ayant une charge d’enseignement régulier réduite coordonnent tous les services offerts aux élèves ainsi que les activités avec des partenaires internes et externes.
  • Collaboration interne et externe
  • Cette approche exige la coopération interne de l’ensemble du personnel scolaire (principal, professeurs d’orientation professionnelle, assistant(e) social(e), enseignants des autres matières). Elle requiert également la coopération externe des
    • parents,
    • entreprises et institutions du secteur privé (chambres, réseau d’entreprises locales),
    • agence pour l’emploi,
    • bureau de coordination régional.
  • Centre d’orientation professionnelle
  • En 2003, l’école a mis en place un centre d’orientation professionnelle qui est devenu le centre de toutes les activités d’orientation professionnelle.

Ressources externes

  • Portails d‘emploi en ligne
  • Un portail de recrutement en ligne est offert au niveau régional pour aider toutes les écoles et tous les employeurs de la région à placer des élèves dans les stages d’exploration de domaines professionnels en huitième année. Environ 15°% de tous les placements en stage se font par le biais de ce portail en ligne. En revanche, pour ce qui est des stages de plus longue durée en neuvième et dixième années, les employeurs privilégient le contact personnel d’un entretien d’embauche. En effet, ce type de stage débouche souvent sur des places en apprentissage et des emplois.
  • Informations sur les carrières
  • L’Agence fédérale pour l’emploi fournit aux enseignants, élèves et parents des informations actualisées et complètes sur les carrières. Les chambres, certains employeurs ou secteurs ajoutent du contenu par le biais d’informations en ligne et hors ligne afin de promouvoir des domaines professionnels et métiers moins populaires.
Résultats

Chaque élève a découvert au moins une fois le monde du travail entre sa cinquième et sa septième année de scolarité. La plupart des élèves ont passé entre deux et trois journées d’observation en situation de travail au cours de leurs premières années à la Moehnesee-Schule. Le professeur d’orientation professionnelle s’assure que chaque élève a fait l’expérience de plusieurs (quatre ou cinq) domaines professionnels différents. Chaque élève effectue au moins 30 jours de stage en entreprise. Au cours des six années de scolarité, la Moehnesee-Schule offre plus de 15 000 jours de stage à quelque 450 élèves.

Conseils aux professionnels

Associer le stage à d’autres activités d’orientation professionnelle

À la Moehnesee-Schule, les stages sont intégrés à un processus et un cadre d’orientation professionnelle plus larges. Depuis longtemps, l’orientation professionnelle (« Studien- und Berufsorientierung ») constitue un thème transversal et central de l’établissement. Une petite équipe de professeurs d’orientation professionnelle, dirigée par M. Meinolf Padberg, a mis en place un concept innovant de conseil en orientation professionnelle basé sur les points forts de l’élève. Le principal de l’établissement, M. Joerg-Martin Jacob, ainsi que l’ensemble du personnel enseignant, sont à l’origine de ce concept.

À la Moehnesee-Schule, l’orientation professionnelle aide tous les élèves de la cinquième année (CM2) à la dixième année (seconde) de leur scolarité à développer et à mettre en œuvre leurs plans de carrière individuels. Cette mise en œuvre implique la participation de nombreux enseignants à la préparation et au suivi des activités à travers les différentes matières enseignées.

L’établissement dispose d’un bureau spécialement dédié à l’orientation professionnelle. Ses heures d’ouverture quotidiennes, la présence et le soutien d’un professeur d’orientation professionnelle, une bibliothèque offrant des informations professionnelles (en ligne et hors ligne), des bureaux et des ordinateurs en font un lieu central pour toutes les activités relatives au conseil en orientation professionnelle. Ce centre est structuré en plusieurs espaces (par ex. un espace dédié au coaching individuel et aux réunions en petits groupes de travail, un espace regroupant des ordinateurs pour le travail personnel, une bibliothèque en libre accès offrant des informations professionnelles, un espace pour les petits ateliers de formation, des panneaux d‘information). Les enseignants l’utilisent de manière flexible pour leurs travaux avec les élèves, les parents, leurs collègues ou des partenaires externes avant, pendant et après les stages.

Exploration des points forts

Des méthodes d’autoévaluation, d’évaluation externe et de réflexion aident les élèves à travailler leurs profils de compétences personnalisés et à postuler pour des stages pertinents et prometteurs.

Au cours des trois premières années de scolarité (de la cinquième à la septième année), la Moehnesee-Schule met en œuvre un programme d’autoévaluation unique appelé en allemand Starke Seiten (« Points forts ») ou en anglais Treasures (« Trésors »). Ce programme sensibilise les élèves à leurs points forts et talents respectifs, et à la diversité des points forts et talents au sein de leur groupe. Il recourt par ailleurs à des modes de réflexion complexes.

Renforcer les points forts

La prise de conscience de leurs propres points forts permet aux élèves d’en tirer profit et d’exploiter leurs potentiels individuels. Le programme encourage l’acquisition d‘autres compétences à l’aide d’ateliers et de travaux menés dans le cadre du projet et aide les élèves à recueillir et documenter toutes leurs expériences et conclusions connexes dans un dossier pré-structuré (« Portfolio »). Cela leur permet de mieux se connaître eux-mêmes et donne lieu à de premières idées d’orientation professionnelle.

Impact

Les résultats positifs du premier programme Treasures s’observent en huitième année, lorsque les élèves se servent de l’instrument obligatoire qu’est le portfolio : les cours de préparation aux stages, les tests d’autoévaluation sur ordinateur et les simulations d’entretien d’embauche sont faciles à réaliser pour ces élèves. Les partenaires et entreprises qui coopèrent bénéficient ainsi de stagiaires conscients de leurs points forts, sensibles et capables de réflexion.

Coordination et coopération

30 ans d’expérience en matière d’orientation professionnelle démontrent clairement que les problèmes de transition (par ex. incompatibilité, rupture précoce de contrats de formation ou de travail, détours éducatifs) peuvent être considérablement réduits grâce à la coopération de tous les partenaires. La Moehnesee-Schule invite donc régulièrement les parents, entreprises et autres parties prenantes aux journées d’information, réunions, salons de l’emploi, etc. Un chiffre permet de mesurer le résultat de toutes ces activités : plus de 90°% des élèves réussissent leur transition de l’école au travail soit en signant un contrat d’apprentissage adéquat avec une entreprise, soit en s’inscrivant dans une école professionnelle. Les taux de satisfaction sont élevés parmi les élèves diplômés, qui se sentent bien préparés au monde du travail. Beaucoup d’anciens élèves restent en contact avec la Moehnesee-Schule ; nombre d’entre eux reviennent pour parler aux élèves et aux enseignants de leurs expériences du marché du travail.

Conclusions

eprésentent la forme d’orientation professionnelle la plus ancienne, mais aussi la plus populaire. Avec son concept presque idéal consistant à offrir une série parfaitement adaptée de stages à différents stades du processus de développement profes- sionnel individuel ainsi que la coopération de partenaires internes et externes, la Moehnesee-Schule renforce l‘employabilité et augmente les perspectives d’embauche des élèves tout en respectant un budget économique. Les élèves de la Moehnesee-Schule bénéficient de l’aide continue et soutenue du principal, des différents enseignants, des assistants sociaux et des professeurs d’orientation professionnelle pour renforcer leurs compétences en matière de gestion de carrière et acquérir des expériences de stage marquantes et pertinentes. La Moehnesee-Schule prépare les élèves aux défis d‘un monde et d’un marché du travail en mutation rapide. Les stages sont des outils d’orientation individuelle, de préparation et d‘adéquation très populaires.

Informations supplémentaires

La Moehnesee-Schule a obtenu trois prix nationaux pour sa culture du soutien et son esprit tourné vers l’avenir dans le domaine de l’orientation professionnelle.

Dans le paysage des systèmes éducatifs fédéraux allemands, le Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie est le seul à payer des heures supplémentaires aux professeurs d’orientation professionnelle qualifiés dans toutes les écoles qui mettent en place et développent des concepts d’orientation professionnelle spécifiques à l’échelle régionale (en-dessous du niveau fédéral, au-dessus du niveau municipal). La politique du Land : Kein Anschluss ohne Abschluss (KAoA) (« Pas de diplôme sans passerelle ») combi- ne efficacement les ressources des secteurs public et privé pour des services d’orientation professionnelle régionaux, déterminés dans le temps et modulaires offerts à tous les élèves de l’enseignement secondaire public.

Glossaire

Aucun résultat

Recherche en cours

Résultats:

La recherche ne donne aucun résultat.